Le vagabond et la lumière.

Le vagabond erre sans espoir car il a perdu tout but.

Il a beau y faire, il se rend bien compte qu’il ne fait que tourner en rond.

Alors il finit par s’arrêter et regarde. Il regarde le plus loin possible pour savoir de quoi il retourne…

Marseille vue depuis le col de l'Espigoulier

Marseille vue depuis le col de l’Espigoulier

Il regarde, mais sa vision est gênée par la brume qui brouille et cache tout.

Il attend.

Depuis le col de l'Espigoulier

Depuis le col de l’Espigoulier

Il attend que quelque chose change, que quelque chose apparaisse quoique ça puisse être.

Le changement arrive enfin. L’astre brillant achève sa course journalière.

Soleil couchant depuis le col de l'Espigoulier

Soleil couchant depuis le col de l’Espigoulier

En de pareils moments, les couleurs sont changeantes ce qui réveille la curiosité d’un regard perdu dans la brume.

Soleil couchant depuis le col de l'Espigoulier

Soleil couchant depuis le col de l’Espigoulier

Le vagabond se dit qu’il serait intéressant d’attendre et de voir plutôt que de tourner en rond.

Il attend donc. Il regarde donc.

Soleil couchant depuis la Gineste

Soleil couchant depuis la Gineste

Il regarde le ciel changer de couleur.

Marseille depuis la Gineste

Marseille depuis la Gineste

Il regarde un esprit libre glisser sans bruit au dessus de lui.

Aigle du soir

Aigle du soir

Il regarde le ciel rougir au fur et à mesure que l’astre descend.

Marseille depuis la Gineste

Marseille depuis la Gineste

Il regarde le ciel s’obscurcir au fur et à mesure que l’astre redescend.

Marseille depuis la Gineste

Marseille depuis la Gineste

Et là il se dit qu’il serait si facile de capturer cette boule de lumière.

Coucher de soleil

Coucher de soleil

Mais quand il pense y parvenir, c’est trop tard, elle s’éclipse avec agilité et avec une rapidité déconcertante.

Coucher de soleil

Coucher de soleil

Il a du mal à y croire.

Coucher de soleil

Coucher de soleil

Que faire?

Marseille depuis la Gineste

Marseille depuis la Gineste

Le vagabond regarde alors les nuances de couleurs.

Marseille depuis la Gineste

Marseille depuis la Gineste

Il s’agit d’une véritable explosion de couleurs.

Marseille depuis la Gineste

Marseille depuis la Gineste

Elle ne dure qu’un instant car l’obscurité arrive toujours froide et inquiétante.

Marseille depuis la Gineste

Marseille depuis la Gineste

L’obscurité arrive et le vagabond ne sait toujours pas quoi faire. Alors il reste là.

Finalement une étoile se montre.

Marseille depuis la Gineste

Marseille depuis la Gineste

D’abord discrètement puis elle finit par briller de tout son éclat.

Marseille depuis le col de l'Espigoulier

Marseille depuis le col de l’Espigoulier

Le vagabond regarde alors cette étoile et réfléchit, car il s’avère que Vénus suit la course du soleil.

Et il ne comprend toujours pas pourquoi lui reste là, pourquoi lui tourne en rond, alors que tout ce qui est dans ce ciel semble avancer et donc s’éloigner…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire, répondez à cette question : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.