Le bal des débutantes

Cela faisait trop longtemps que notre reporter n’avait pas dégainé tout le barda. Certains disaient qu’il avait même rouillé, voire avait littéralement sédimenté entre deux strates de calcaire, recouvert par quelques argiles de décalcification provençales.

La rédaction a fini par retrouver sa trace et, ni une ni deux, sans transition aucune, l’a remis au travail car il y avait du retard. C’est que le printemps était déjà là.

Le rédac’chef a pointé du doigt une direction :

Rends toi là haut, une surprise t’y attend!

Le reporter a donc ouvert les yeux, puis les a levés et écarquillés pour se rendre compte qu’il fallait y aller car c’était trop loin pour y voir quelque chose.

La parole est donc à notre reporter tout terrain.

C’est toujours compliqué, pour une première, de savoir par où commencer, car toutes sortaient leurs plus belles toilettes, que certaines avaient rangé dans des boîtes en forme de coeur…

Bourgeon floral de ciste à feuilles de sauge
Bourgeon floral de ciste à feuilles de sauge

Affolant d’autres qui, se croyant en retard, n’avaient même pas pris la peine de repasser quoique ce soit, mais avaient déjà les oreilles percées…

Ciste blanc
Ciste blanc – Cistus albidus, Cistaceae

Bref, il fallait remettre de l’ordre, et le candidat idéal ne s’est pas fait attendre. Il s’est posé, a ouvert les ailes, et tous les regards ont convergé pour suivre la partition ainsi étalée.

Ascalaphe souffré
Ascalaphe souffré mâle – Libelloides coccajus, Ascalaphidae n’est ni un papillon, ni une libellule

Le bellâtre, tout de jaune vêtu (d’où son nom) a bien fait les choses, il faut dire qu’il était aidé par les battements en rythme des antennes d’une minuscule adèle, qui d’ordinaire passe totalement inaperçue…

Adèle
Adèle mâle – Adela croesella, Adelidae est bien un papillon

Les fleurs de coronille ont ainsi adopté la formation caractéristique dite de l’anneau…

Coronille à tige de jonc
Coronille à tige de jonc – Coronilla juncea, Fabaceae

Les blancs ont ainsi pu ouvrir le bal en proposant une touche de modernité trouée…

Ciste à feuilles de sauge
Ciste à feuilles de sauge – Cistus salviifolius

Immédiatement suivis par des bleus peu marqués comme celui de l’aphyllante de Montpellier…

Aphyllante ou oeillet de Montpellier
Aphyllante ou oeillet de Montpellier – Aphyllanthes monspeliensis, Liliaceae

Ainsi que par le bleu azur du lin de Narbonne (oui, encore une ville du sud).

Lin de Narbonne
Lin de Narbonne – Linum narbonense, Linaceae

Emerveillée par ce spectacle, dame Poliste, de sang royal, a cessé quelques instants d’aménager son palais alvéolé.

Poliste
Poliste, fondatrice – Polistes sp., Hymenoptera n’est pas une de ces guêpes qui vient tourner autour des tables l’été. Ces dernières, plus agressives, possèdent des antennes noires.

S’est alors que le chêne blanc est entré en scène en étalant ses toutes jeunes feuilles… Roses…

Chêne blanc
Jeunes feuilles de chêne blanc

C’était le signal pour démarrer la danse des butineurs, avec l’argus vert qui a toujours la côte, une valeur sûre en début de spectacle…

Argus vert
Argus vert – Callophrys rubi, Theclinae ici sur fleur de bruyère

Accompagné de la très attendue abeille sur support rose toujours non repassé…

Abeille européenne
Abeille européenne – Apis mellifera, Hymenoptera sur fleur rose de ciste blanc

Suivie de prêt par une cousine éloignée et solitaire qui ne ménageait pas ses efforts non plus… Classique quand on est méconnue.

Abeille solitaire
Abeille solitaire sur fleur de ciste à feuilles de sauge

Un insecte bijou, l’anthaxie hongroise (oui de Hongrie), a même fait une apparition!

Anthaxie hongroise
Anthaxie hongroise mâle – Anthaxia hungarica, Coleoptera

Mais il faut bien le dire, quand la terrible fourmi ensanglantée est entrée en scène recouverte du pollen de la toxique euphorbe…

Fourmi ensanglantée
Fourmi ensanglantée – Caponotus cruentatus, Hymenoptera

Tout s’est un peu déréglé, et l’araignée Gypsie, déguisée en berlingot rose pour l’occasion, en a profité pour se prendre un petit encas directement parmi les danseuses, ce qui faisait désordre.

Thomise
Thomise – Thomisus onustus, Thomisidae qui a attrapé une abeille européenne

Un peu gênée, la fourmi ensanglantée a tenté de rattraper le tout en s’accrochant au décor…

Fourmi ensanglantée
Fourmi ensanglantée – Caponotus cruentatus, Hymenoptera

Mais le calme est revenu quand la dame blanche de ces bois, Cephalanthera , a fait son apparition…

Céphalanthère à feuilles étroites
Céphalanthère à feuilles étroites – Cephalanthera longifoli, Orchidaceae

Déployant toute son inflorescence pour clôturer cette première partie.

CéphCéphalanthère à feuilles étroitesalanthère à feuilles étroites
Céphalanthère à feuilles étroites – Cephalanthera longifoli, Orchidaceae

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire, répondez à cette question : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.