les balades de Jim : randonnée automnale

Parce que ça faisait un moment que je n’avais pas pris le temps de sortir sans aucune motivation sportive, sortir pour me balader, sortir pour permettre à un énergumène à poils longs de se dégourdir.

Cette petite marche (10 Km en un peu plus de 2H30 sans forcer) fait partie intégrante de ma boucle courte que je fais en VTT quand je n’ai pas trop de temps devant moi. Ca faisait d’ailleurs longtemps que je ne l’avais pas prise aussi lentement.

J’aime bien ce parcours, il me permet de voir les deux faces de cette région :

Le versant nord et son paysage montagneux, ici en regardant vers le massif de la Sainte Baume…

Versant nord

Versant nord // Canon M3 : ISO 160, focale 11mm, ouverture f/8, obturation 1/320

… Et le versant sud avec « sa vue mer », comme on pourrait lire dans certaines annonces de location, ici en regardant vers Cassis.

Vue mer

Vue mer // Canon M3 : ISO 160, focale 11mm, ouverture f/8, obturation 1/320

En utilisant une focale un peu plus longue, la mer est plus visible :

Vers Cassis

Vers Cassis // Canon 6D : ISO 100, focale 100mm, ouverture f/4.5, obturation 1/800

Il y a aussi le côté agricole… Viticole même.

Versant sud

Versant sud // Essai HDR, fusion de 2 photos Canon M3 : ISO 160, focale 11mm, ouverture f/8, obturation 1/800

Alors, oui c’est bien bleu! Et oui aussi c’est bien vert! On trouve aussi des couleurs plus automnales, ne vous inquiétez pas.

Rouge d'automne

Rouge d’automne // Canon 6D : ISO 100, focale 100mm, ouverture f/4.5, obturation 1/400

C’est également très lumineux… D’ailleurs en baissant les yeux on se rend compte que le rocher transpire.

Le rocher qui transpire

Le rocher qui transpire // Canon M3 : ISO 250, focale 11mm, ouverture f/8, obturation 1/60

Un phénomène à faire dire des mots compliqués à un prof de bio : karst, diaclase, argile de décalcification et je vous épargne les horizons du sol pendant que j’y suis.

On peut rencontrer beaucoup de mammifères : rarement des renards, plus souvent des lapins et des sangliers. A ce propos, ce matin le Jimouille s’est brutalement immobilisé, tête fixe, oreilles dressées, plumeau en l’air, et poils de thorax hérissés. Bref, façon « danger devant! T’inquiète je vais lui sauter dessus! ».

J’ai hurlé un « pas bouger! » façon « comment qu’avec mon cri je vais faire peur au sanglier parce que je suis un fan de Tarzan et je sais comment il fait lui ».

Un écureuil est alors sorti des fourrés, bondissant de l’autre côté du chemin, le tout sous le museau d’un Jim bondissant à côté lui aussi se demandant si c’était un jouet… J’étais tellement persuadé que c’était un sanglier qui était caché dans ces fourrés que j’en ai oublié de faire des photos, prêt que j’étais à aller aider mon chien/grimper à un arbre/piquer un sprint dans n’importe quelle direction… Passons.

La seule bestiole dangereuse dont la morsure est douloureuse (surtout pour les étourdis) qu’on aura rencontré sera donc cette éphippigère,

Ephippigère

Ephippigère // Canon 6D : ISO 1600, focale 100mm, ouverture f/5.6, obturation 1/500

plutôt humide,

Ephippigère

Ephippigère // Canon 6D : ISO 1600, focale 100mm, ouverture f/8, obturation 1/200

et tellement frigorifiée qu’elle m’a laissé approcher suffisamment près pour lui tirer le portrait.

Ephippigère

Ephippigère // Canon 6D : ISO 2000, focale 100mm, ouverture f/5.6, obturation 1/320

Je ne pouvais pas m’approcher davantage avec cet objectif.

A part cela, côté animaux c’était le calme plat : même ce petit escargot sur son arbre mort perché ne savait pas trop s’il devait sortir ou pas.

L'escargot sur son arbre mort

L’escargot sur son arbre mort // Canon 6D : ISO 1600, focale 100mm, ouverture f/6.3, obturation 1/500

Encore heureux il me restait tout le reste, et je ne m’en lasse pas.

Dans la quiétude des collines provençales en automne, le champignon fait des câlins à ses voisins…

Champi câlin

Champi câlin // Canon 6D : ISO 640, focale 100mm, ouverture f/7.1, obturation 1/100

… Alors que les températures font pousser la goutte au nez pour tous…

Goutte au nez

Goutte au nez // Canon 6D : ISO 1600, focale 100mm, ouverture f/8, obturation 1/250

… La chicorée en est toute ébouriffée…

Chicorée ébouriffée

Chicorée ébouriffée // Canon 6D : ISO 800, focale 100mm, ouverture f/11, obturation 1/180

… Les locations sont désertées, les rideaux sont fermés, le spectacle est fini et on se sent bien seul…

Seule

Seule // Canon 6D : ISO 100, focale 100mm, ouverture f/7.1, obturation 1/100

…  Enfin, les parasols sont rabattus pour les protéger de l’hiver approchant.

Parasols fermés

Parasols fermés // Canon 6D : ISO 100, focale 100mm, ouverture f/4.5, obturation 1/200

Le seul qui s’est fait remarquer en sous bois aura donc été ce coprin pie posant avec des euphorbes …

Coprin pie et euphorbes

Coprin pie et euphorbes // Canon 6D : ISO 1600, focale 100mm, ouverture f/8, obturation 1/250

… Qui se paie le luxe de se couvrir le chapeau, ne craignant rien du promeneur car étant non comestible.

Coprin pie coiffé

Coprin pie coiffé // Canon 6D : ISO 1600, focale 100mm, ouverture f/4.5, obturation 1/320

On retiendra enfin les clochettes d’arbousier annonçant un futur plus festif.

Clochettes d'arbousier

Clochettes d’arbousier // Canon 6D : ISO 1600, focale 100mm, ouverture f/10, obturation 1/400

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire, répondez à cette question : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.