Les Ecrins l’été : le Glacier Blanc

Voici une rando facile, réalisable avec des lutins sous réserve de prendre quelques précautions : de vraies chaussures qui accrochent, de quoi se protéger du soleil (yeux et peau), et bien sûr de l’eau. Comme nous sommes en haute montagne, autant penser à regarder la météo, prendre de quoi grignoter et de quoi se protéger du vent et/ou de la pluie. Le sac reste bien léger.

Pour avoir une idée de l’itinéraire entièrement fléché, le site du Parc National des Ecrins est tout indiqué. Le GPS est inutile ici. Pour les curieux, la carte IGN correspondante dans la série TOP25 est la 3436ET.

Ah oui, le parking du Pré de Mme Carle est payant depuis 2013 : 2 euros sans limite de temps. Il y en a qui trouvent le moyen de râler, d’autres se disent que cela reste raisonnable pour voir ceci avant même de sortir de voiture :

Glacier blanc, glacier noir, Pré de Mme Carle

Glacier blanc, glacier noir, Pré de Mme Carle // Assemblage de 8 photos Canon 6D : ISO 100, focale 58mm, ouverture f/8, obturation 1/400

  • Sur la droite le Glacier Blanc.
  • Au milieu, la trace beige correspond au chemin à prendre pour atteindre le glacier.
  • Sur la gauche on distingue la moraine latérale bien rectiligne menant au Glacier Noir.

Conseil : y aller le matin vers 8H00 , il y a beaucoup moins de monde… Et il fait moins chaud.

Bien sûr, en tant que reporter exclusif, j’ai dû rajouter dans le sac à dos 2-3 choses pour prendre des photos, le sac pesait donc 15 Kg.

Voilà, nous sommes à 1875 m d’altitude, il va falloir monter vers 2200 m d’altitude.

Glacier blanc vu depuis le Pré de Mme Carle

Glacier blanc vu depuis le Pré de Mme Carle // Canon 6D : ISO 100, focale 105mm, ouverture f/7.1, obturation 1/500

Partons à l’envers.

Au replat, devant le glacier on voit ça.

Glacier blanc à 2200m

Glacier blanc à 2200m // Canon 6D : ISO 100, focale 35mm, ouverture f/8, obturation 1/500

Celui-ci a bien régressé depuis les premières fois où j’ai pu y aller, pratiquement 30 ans plus tôt.

Nous voyons donc le cas d’école classique : un glacier, et de l’eau qui en sort pour former un torrent. Le glacier fond.

Glacier blanc

Glacier blanc // Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/5.6, obturation 1/1600

Comme on peut le constater sur différents sites comme par exemple celui-ci, le glacier a reculé. D’ailleurs, au XVI ème siècle, au début du Petit Age Glaciaire, le glacier descendait jusqu’au Pré de Mme Carle (source). Il doit donc y avoir des traces encore visibles.

Retournons-nous :

Glacier blanc vallée en U

Glacier blanc vallée en U // Assemblage de 2 photos Canon M3 : ISO 100, focale 11mm, ouverture f/8, obturation 1/250

Et voilà une magnifique vallée glaciaire en « U », en auge, avec le Mt Pelvoux sur la droite, ci-dessous, vu depuis une altitude plus élevée.

Mt Pelvoux

Mt Pelvoux // Canon 6D : ISO 100, focale 35mm, ouverture f/8, obturation 1/640

Regardons à nos pieds : la roche est lisse,

Roche polie

Roche polie // Canon 6D : ISO 100, focale 24mm, ouverture f/8, obturation 1/800

D’autres roches sont striées, d’ailleurs on parle de stries glaciaires :

Roche striée

Roche striée // Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/7.1, obturation 1/1600

Tout ceci a été provoqué par les graviers, voire des roches, transportées par le glacier et provoquant polissage et stries de la roche sous-jacente.

On voit même les roches du sous-sol, telles ces migmatites.

Gneiss migmatitique

Gneiss migmatitique // Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/7.1, obturation 1/1600

Etant donné que nous sommes à environ 2200m d’altitude, aucun arbre en vue, c’est même très minéral… Quoique, en regardant mieux on trouve des petits trésors.

Ainsi ce silène acaule (Silene acaulis, Caryophyllaceae), trouvé directement dans les éboulis…

Silène acaule

Silène acaule // Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/5.6, obturation 1/500

… Est un véritable petit pionnier permettant de parler d’adaptation morphologique et physiologique à la haute montagne.

En descendant, le gris minéral laisse la place à toutes les couleurs, avec comme base le vert.

Du bleu avec le délicat myosotis alpestre (Myosotis alpestris, Boraginaceae)…

Myosotis alpestre

Myosotis alpestre // Canon M3 : ISO 100, focale 28mm, ouverture f/8, obturation 1/800

Du mauve avec la linaire des Alpes (Linaria alpina, Scrophulariaceae)…

Linaire des Alpes

Linaire des Alpes // Canon M3 : ISO 100, focale 28mm, ouverture f/8, obturation 1/250

On passe au blanc avec ce saxifrage…

Saxifrage

Saxifrage // Canon 6D : ISO 640, focale 180mm, ouverture f/11, obturation 1/320

… Mais je lui préfère la grâce de ce lis (et oui, encore un lis), le lis de Saint-Bruno (Paradisea liliastrum, Liliaceae). Vous aurez apprécié le nom de genre en latin.

Lis de Saint Bruno

Lis de Saint Bruno // Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/7.1, obturation 1/320

On y trouve même des millepertuis…

Millepertuis

Millepertuis // Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/4, obturation 1/4000

… Et des orchidées, d’ailleurs il me semble reconnaître l’orchis moucheron (Gymnadenia conopsea, Orchidaceae).

Orchis moucheron

Orchis moucheron // Canon 6D : ISO 250, focale 180mm, ouverture f/7.1, obturation 1/800

Et j’en oublie beaucoup. Tout ce beau monde est surtout visible début juillet.

Pour les autres, en cas de pénurie côté plante, il vous reste les chocards à bec jaune (Pyrrhocorax graculus), aussi familiers que des moineaux ou des pigeons de ville.

Chocard à bec jaune

Chocard à bec jaune // Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/9, obturation 1/250

Enfin, pensez à surveiller vos sacs car chaque année la marmotte fait parler d’elle.

Marmotte

Marmotte // Canon 6D : ISO 200, focale 105mm, ouverture f/5, obturation 1/1000

Et bien sûr, que retrouve-t-on en bas? Le torrent, un peu plus gros.

Torrent

Torrent // Canon M3 : ISO 100, focale 11mm, ouverture f/8, obturation 1/640

One thought on “Les Ecrins l’été : le Glacier Blanc

  1. Pingback: De-natura.net | Les Ecrins l’été : le Glacier Noir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire, répondez à cette question : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.