Une journée étrange

Nous sommes en août, dans le pays dit de Forcalquier, à proximité de Banon et de Carniols.

Le soleil se lève….

Revest au lever du soleil

Canon 6D : ISO 100, focale 24mm, ouverture f/5.6, obturation 1/1250s

Mais quelque chose me manque. Mes yeux errent dans le paysage à la recherche d’une accroche visuelle. Un point blanc : allons voir ça!

Champignon

Canon 6D : ISO 200, focale 180mm, ouverture f/4, obturation 1/250s

Un champignon d’un blanc livide est occupé à sortir des ténèbres : ça ne me dit rien qui vaille.

Je continue d’avancer. Un éclat lumineux attire mon oeil : une fleur!

Odonate fleur

Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/5.6, obturation 1/500s

Ah ben non! Il s’agit d’une petit libellule qui se réchauffe avec les premiers rayons du soleil.

Qui dit libellule, dit eau, et bien sûr, n’étant pas réveillé, un froid liquide assez soudain me fait comprendre que mes pieds trempent dans l’eau, glacée pour un matin d’août. En baissant les yeux je vois une forme fantomatique, discrète, comme à l’affut.

Odonate larve

Canon 6D : ISO 1000, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/250s

Une larve de libellule! Elle disparaît brutalement, recouverte par un nuage sub-aquatique dont mes pieds revendiquent la création.

Nuage sub-aquatique

Canon 6D : ISO 2500, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/320s

Ce n’est décidément pas mon jour!

Perdu dans mes pensées, la chaleur augmente, l’eau s’évapore, la boue entre en ébullition.

Boue

Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/500s

La Terre craquelle est pèle sous les coups du soleil.

Boue

Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/500s

Je repère enfin des traces me donnant l’impression qu’un drone quelconque est passé dans ce paysage lunaire.

Boue

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/11, obturation 1/500s

Malheureusement je retrouve le drone : un Glomeris qui a succombé à la traversée d’un tel piège.

Glomeris

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/11, obturation 1/320s

Il va certainement rester là longtemps, car ce piège n’épargne personne, telle cette guêpe surement venue là pour chercher de l’eau ou de la nourriture.

Guêpe

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/11, obturation 1/125s

Ils sont tous deux partis pour tenir compagnie à des cousins très lointains, perdus ici depuis des millions d’années.

Fossile

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/11, obturation 1/160s

Car les seuls qui semblent survivre ici sont cachés et très discrets à l’image de ce criquet…

Criquet

Canon 6D : ISO 200, focale 180mm, ouverture f/13, obturation 1/250s

… Ou très discret et à l’affut, comme cette tarentule, une des plus grandes araignées de France (photographiée ici en 2012).

Hogna radiata

Canon 60D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/10, obturation 1/200s

Je finis par retrouver un peu d ‘eau et tente de déchiffrer le plan laissé là par un mollusque.

Traces

Canon 6D : ISO 1000, focale 180mm, ouverture f/6.3, obturation 1/250s

Et enfin, enfin…. de la couleur surgit dans mon champ de vision.

Odonate

Canon 6D : ISO 125, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/250s

Il faudra que je revienne!

One thought on “Une journée étrange

  1. Pingback: De-natura.net | … Suivie d’un festival de couleurs en Luberon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire, répondez à cette question : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.