… Suivie d’un festival de couleurs en Luberon

Comme annoncé en fin du billet précédent, les choses allaient forcément s’améliorer, et ça a commencé très tôt par de magnifiques couleurs matinales.

Revest au lever du soleil

Canon 6D : ISO 100, focale 73mm, ouverture f/5.6, obturation 1/3200s

J’y suis retourné, l’étang était bien plus accueillant cette fois-ci, les hautes herbes étaient bien rangées…

Herbes hautes

Canon 6D : ISO 1000, focale 180mm, ouverture f/11, obturation 1/320s

… Et l’eau était attirante…

Etang

Canon 6D : ISO 400, focale 47mm, ouverture f/7.1, obturation 1/320s

… Mais les berges étaient un véritable piège :

  • tantôt en pente douce, comme ci-dessus, avec assez de vase pour s’y enfoncer jusqu’aux chevilles au point d’y rester bloqué;
  • tantôt en pente forte, le risque était alors la chute dans un étang dont je ne voyais pas le fond.

Je suis revenu couvert d’une boue marneuse grise très fine, difficile à enlever quel que soit son support, mais ça valait le coup.

J’ai ainsi pu suivre un couple d’agrions porte-coupe (Enallagma cyathigerum, Odonata Zygoptera Coenagrionidae) très amoureux…

Enallagma cyathigerum

Canon 6D : ISO 250, focale 180mm, ouverture f/10, obturation 1/320s

Tellement amoureux qu’ils n’en ont pas vu l’obstacle devant eux lorsqu’ils se sont envolés…

Enallagma cyathigerum

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/13, obturation 1/320s

D’ailleurs, étant donné le cadrage, vous vous doutez bien que moi non plus je n’avais pas vue cette toile. Gageons que cette épeire, peut être une épeire des roseaux (Larinioides cornutus, Arachnida Araneidae) a fait un bon repas ce jour là.

Encore heureux pour l’espèce d’appartenance des demoiselles, et pour moi aussi, il y avait de nombreux autres couples.

Enallagma cyathigerum

Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/3.5, obturation 1/1250s

Il y en avait d’autres aussi, telle cet agrion élégant (Ischnura elegans, Odonata Zygoptera Coenagrionidae)…

Ischnura elegans

Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/250s

… Que j’ai bien été incapable d’identifier. Je remercie à ce propos Christian DUTTO pour son aide, car j’ai vraiment beaucoup de mal pour identifier ces petites demoiselles, dont les ressemblances sont telles qu’elles compliquent les clés d’identification et exigent de grandes connaissances anatomiques. Pour l’heure je suis souvent incapable de déterminer une demoiselle sur le terrain, il me faut 2 livres et de l’aide 😉

Par contre, pour la belle rouge qui suis, ça a été plus facile, d’autant plus encore quand il a la bonne idée de se poser au sol, bien à plat.

Crocothemis erythraea

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/320s

Ce magnifique mâle de libellule écarlate (Crocothemis erythraea,  Odonata Anisoptera Libellulidae) se chauffait sous un soleil voilé attendant que madame…

Crocothemis erythraea

Canon 6D : ISO 320, focale 180mm, ouverture f/10, obturation 1/250s

… Bronzant en pleine lumière, ne daigne se décider à s’approcher de l’eau. C’est d’ailleurs à ce moment là que j’ai entendu un bruit assez fort, comme si quelque chose de souple se frottait aux tiges des hautes herbes, un bruit que j’attendais pour tout dire.

Anax imperator

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/9, obturation 1/800s

Ce premier cliché est décevant, mais j’avais tellement peur que la belle ne s’envole à mon approche… Je l’ai littéralement mitraillée. Voici donc sa seigneurie Anax l’impératrice (Anax imperator, Odonata Anisoptera Aeshnidae) en pleine activité de ponte sous un nuage…

Anax imperator

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/9, obturation 1/500s

… Puis au soleil, toujours toute seule car elle est grande. C’est d’ailleurs une des plus grandes libellules de France, voire d’Europe. Elle était tellement occupé, ou j’étais tellement transparent, que j’ai pu m’approcher.

Anax imperator

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/16, obturation 1/80s

Mais comme l’indiquent les paramètres de prise de vue, j’étais confronté à des limites de stabilité, sur une berge pentue, ce qui n’était pas idéal pour cadrer correctement. Par contre la position était idéale pour constater que cette femelle pond les oeufs à l’intérieur des tiges totalement immergées.

Anax imperator

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/11, obturation 1/200s

J’ai même pu la filmer, mais sans trépied et avec le matériel utilisé, je me suis montré trop optimiste.

Bref, de belles choses à voir et je suis loin d’être exhaustif. A ce propos, afin d’éviter de vous faire croire qu’il n’y avait rien d’autres que des libellules, je termine ce reportage en vous montrant une petite abeille solitaire, accrochée à une brindille par les mandibules.

Abeille solitaire

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/180s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire, répondez à cette question : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.