Fable : Lucile et le poulet

Il était une fois un petit oeuf dans un écrin organique.

Lucilia sericata oeuf

Canon 60D : ISO 640, focale 100mm, ouverture f/10, obturation 1/250s

Oui, heu, mais qu’est-ce que je raconte? Ah c’est vrai, voici donc Lucile, mais elle préfère Lucilia, question de genre. Lucile est une mouche verte, d’un beau vert métallique, avec des yeux rouges multi-facettes du plus bel effet dans ce masque facial blanc.

Lucilia sericata femelle de face

Canon 60D : ISO 400, focale 100mm, ouverture f/14, obturation 1/250s

Lucile est une mouche (Insecta Diptera) puisqu’elle ne possède qu’une seule paire d’ailes et deux balanciers pour battre la mesure (ici en brun sous la grande zone blanche, enfin dessus, Lucile ayant la tête en bas ci-après), ça lui permet de voler en tout sens. Vous me direz, dans cette caverne on s’en moque un peu.

Lucilia sericata femelle de profil

Canon 60D : ISO 400, focale 100mm, ouverture f/14, obturation 1/250s

Lucile est une bonne ménagère, d’ailleurs elle possède un aspirateur greffé sur sa tête et relié directement à son appareil digestif : c’est pratique.

Lucilia sericata femelle de profil

Canon 60D : ISO 400, focale 100mm, ouverture f/14, obturation 1/250s

Et au final, elle se remplit bien la panse Lucile.

Lucilia sericata femelle de profil

Canon 60D : ISO 400, focale 100mm, ouverture f/14, obturation 1/250s

Ah heu, mais que fait-elle?

Lucilia sericata femelle ponte

Canon 60D : ISO 400, focale 100mm, ouverture f/14, obturation 1/250s

Oui, donc Lucile n’avait pas tant mangé que ça, elle avait plutôt le « ventre » rempli d’oeufs.

Et voilà le résultat : tout plein de petits oeufs  d’un superbe blanc laiteux serrés les uns contre les autres pour se tenir chaud.

Lucilia sericata ponte

Canon 60D : ISO 400, focale 100mm, ouverture f/14, obturation 1/250s

Et quelques jours après, car chez les mouches on a autre chose à faire que de rester cachées dans un oeuf, il ne reste plus que… des sortes de coquilles souples vides.

Lucilia sericata ponte

Canon 60D : ISO 400, focale 100mm, ouverture f/14, obturation 1/250s

Les petits sont partis vivre leur vie : ils se goinfrent. Vous voyez les deux extrêmes sur cette photo : les petits bébés tous mignons qui viennent de naître, et les ados bien gras qui continuent de manger car l’ado se gave (comme ils disent souvent). A cette période de leur vie on les nomme « asticots ».

Lucilia sericata asticots

Canon 60D : ISO 400, focale 100mm, ouverture f/14, obturation 1/250s

Et après? Ca fait plein de petites Luciles et ça recommence, mais je ne vous montrerai pas de photos puisqu’après quelques jours d’observation immersive, j’ai dû abandonner l’expérience pour cause de difficultés olfactives difficiles à surmonter 😉

La grotte organique était donc une belle carcasse de poulet, que le chien n’avait pas osé attraper car posée sur la table, mais que les mouches n’ont pas pu louper car exposée en plein air.

La mouche en question est Lucilia sericata (Diptera Calliphoridae). Ces photos ne couvrent que 3 jours.

Je vous fais grâce du making-of, d’une part car il s ‘agit de viande donc ça attire pas mal d’animaux du voisinage, rat y compris, d’autres part parce qu’il y a un potentiel risque sanitaire même si la viande est cuite.

Ah au fait! Cette espèce est utilisée en asticothérapie, je vous laisse effectuer quelques recherches, et bon appétit bien sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire, répondez à cette question : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.