Début mai dans le Luberon

Ca a commencé doucement, la diversité des observations se limitait aux seules orchidées, de quoi rester sur ça faim.

Ainsi l’habituelle orchis pourpre (Orchis purpurea, Orchidaceae) égaie déjà les pâtures bien vertes d’une touche colorée…

Orchis purpurea

Canon 7D : ISO 100, focale 35mm, ouverture f/6.3, obturation 1/320s

… Tandis que la céphalanthère à feuilles étroites (Cephalanthera longifolia, Orchidaceae) se fait plus discrète en bordure de chemin ou de route mais toujours dans l’ombre…

Cephalanthera longifolia

Canon 6D : ISO 320, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/180s

… Ou encore la limodore à feuilles avortées (Limodorum arbortivum, Orchidaceae) arbore des couleurs surprenantes pour une plante, mais somme toute normal quand on est saprophyte et qu’on vit du côté du Colorado provençal.

Limodorum abortivum

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/180s

Bref, de quoi faire fuir un goupil.

Renard

Canon 7D : ISO 250, focale 390mm, ouverture f/5.6, obturation 1/640s

Mais voilà, il s’est retourné!

Renard

Canon 7D : ISO 200, focale 390mm, ouverture f/5.6, obturation 1/640s

Il y avait forcément quelque chose de plus à voir! Je me suis donc rapproché du sol pour assister au spectacle.

Rien de tel qu’un limier bien dressé pour chercher des bestioles :

Border Collie : Jim

Canon 7D : ISO 250, focale 180mm, ouverture f/7.1, obturation 1/320s

ainsi Jim, Border collie de son état, n’a toujours pas compris, contrairement à mon regretté Azur, qu’il devait être derrière l’objectif et non devant à courir après tout ce qui bouge. Débusquer un ascalaphe souffré (Libelloides coccajus, Insecta Neuroptera) dans ces conditions devient difficile, et ce malgré leur nombre important en ce début mai.

Libelloides coccajus

Canon 7D : ISO 200, focale 180mm, ouverture f/5.6, obturation 1/320s

En remontant les brins d’herbe, on découvre d’autres couleurs, comme celles des mélitées (Meliteae sp., Lepidoptera Nymphalidae),

Mélitée

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/11, obturation 1/180s

ou encore cet azuré qui prend la pose…

Azuré

Canon 6D : ISO 100, focale 180mm, ouverture f/3.5, obturation 1/200s

… Maladroitement imité par une bulime radiée (Zebrina detrita, Mollusca Gastropoda Enidae).

Zebrina detrita

Canon 6D : ISO 400, focale 180mm, ouverture f/8, obturation 1/180s

Encore plus haut, trop haut même, des oiseaux colorés sont déjà là : les guêpiers d’Europe (Merops apiaster, Aves Meropidae) mêlent leur chant à celui des grillons.

Merops apiaster

Canon 7D : ISO 100, focale 380mm, ouverture f/5.6, obturation 1/1250s

Mais le clou du spectacle du jour revient à l’amazone des insectes, redoutable chasseresse : la cicindèle ( Cicendela campestris, Coleoptera), ici tapie dans une anfractuosité, se demandant si je suis une menace ou un repas.

Cicendela

Canon 6D : ISO 160, focale 180mm, ouverture f/5.6, obturation 1/160s

Bref, voilà de quoi se régaler en attendant la suite!

One thought on “Début mai dans le Luberon

  1. Pingback: De-natura.net | Les ballades de Jim : Petit tour estival dans le pays de Banon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire, répondez à cette question : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.